- initialement avec figurines

- finalement avec des pions

Je vous ai parlé il y a quelques temps de ça de Tooth & Claw, jouable en solo et qui vous place dans la peau d'un chasseur (époque coloniale ou préhistorique) d'animaux disparus (mammouth, smilodon, mais pas de dinosaures). La présentation est très attrayante et le système prometteur mais là n'est pas le propos. Je reviendrai éventuellement plus tard sur ce sujet. Je vais plutôt vous parler de l'aspect "matériel".

Comme je vous l'ai dit, Tooth & Claw est un jeu de figurines. Ce premier point, primordial, se révèle également être un premier obstacle pour le joueur.  L'offre concernant les figurines d'animaux disparus n'est pas pléthorique. Pour avoir accès au bestiaire complet de Tooth & Claw, il faut puiser dans le catalogue de plusieurs fabricants. De plus, ces figurines, en plomb coûtent relativement chers (en moyenne entre 10 et 15 euros). Il faudra ensuite les peindre, ce qui entraîne un surcoût pour les personnes, comme moi, n'étant pas équipées de peinture ou de pinceau. Sans compter l'investissement en temps.

Un moment j'ai sérieusement envisagé la possibilité d'acheter des figurines en plastique déjà peintes. Pour ce faire, j'ai rendu visites aux sites de Schleich, Plastoy et consorts. Le gain financier était, pour certaines gammes, loin d'être négligeable. L'inconvénient est que ces figurines, certes splendides, prennent de la place, beaucoup de place. C'est beau un mammouth en plastique, mais quand cela mesure vingt centimètres on se demande où on va le ranger (et comment le déployer sur un bout de table de cuisine).

safari_mammal_saber_tooth_tiger_dinosaur_toy

Un joli smilodon déjà peint qui ne coûte que 3,95 dollars, mais qui mesure un peu plus de 8 cm sur 10.

Après un long moment de réflexion, et avoir failli passer commande, j'ai choisi une autre solution : fabriquer mes propres "bestioles". Je gagnerais ainsi de l'argent et de la place. Mais le temps que j'ai gagné à ne pas peindre, je les dépensé à la création de figurines en carton style Battletech (pour ceux qui connaissent). Des pions à la Frontières (Asmodée) m'aurait davantage plu, mais je me savais dans l'impossibilité de concevoir des pions avec des animaux vus de dessus. Je cherchai donc sur internet des images de platybelodons et autres megatherium, vus de côté. Je les redimensionnai afin de tous leur donner la même échelle et en fis des pions que je plaçai sur des socles. Le résultat était relativement satisfaisant (voir ci-dessous), sauf peut-être lorsque proies et chasseurs se faisaient face. J'ai du mal à imaginer un elasmotherium plat comme une limande (vous aurez remarqué que j'essaye d'introduire un à un tous les animaux que l'on trouve dans le jeu. Tentative louable, non ?).

Sans_titre_5

La version "pions sur socle"

Ayant été à l'école des jeux en encart Vae Victis, je me décidais à faire mon propre plateau de jeu hexagonal et mes propres pions carrés. Pour assurer une bonne lisibilité, je rassemblai sur une feuille à part les caractéristiques des protagonistes. Pour la carte, j'ai tatonné. J'ai essayé différentes méthodes. Toutes avaient leur petit "cachet". Je me suis décidé pour celle présentée plus bas. Avec ses textures "roche" et "feuillage", elle s'approche d'un certain photoréalisme. Pour les mouvements et les tirs, il suffit de considérer qu'un pouce correspond à un hexagone et le tour est joué.

sample

La version "jeu d'histoire classique" , qui a vraiment fière allure.

En conclusion, j'ai passé beaucoup de temps à confectionner mes petits joujous et à tergiverser sur les cartes. Mais maintenant que les bases sont là, je peux créer n'importe quel terrain de jeu pour Tooth and Claw en quelques secondes seulement. Il me suffit juste d'ajouter ou de supprimer tel ou tel calque sous Photoshop.

Comment jouer à Tooth and Claw sur hexagones :

* le déplacement se fait dans l'un des trois hexagones de front, sans changer d'orientation.
* au début du mouvement, possibilité de changer d'orientation d'un côté d'hexagone.
* à la fin du mouvement, réorientation possible, à la guise du joueur.
* 1 in = 1 hexagone
* l'entrée dans un hexagone de terrain couvert coûte double