Puisqu'il faudra s'y mettre de toute façon, autant s'y mettre tout de suite.

N'ayant pas les talents de cineaste de Digenvez, je vais quant à moi fournir mon propre best-of, à ma manière. Ce ne sera pas les 10 meilleurs jeux parus dans VaeVictis. Ce sera un classement purement subjectif. Et puis je n'ai pas de compte à vous rendre de toute façon !

Chapitre 1 : une belle rencontre

J'ai rencontré VaeVictis dans un magasin de presse situé à l'entrée d'un Leclerc. Celui de Cholet pour petre plus précis. Je ne jouais pas encore, mais cela m'attirait, voire me chatouillait. Je me suis dit un magazine avec un jeu dedans, ça c'est une aubaine, vu le prix, même si c'est un jeu historique et qu'il n'y a pas beaucoup de dragons à combattre. J'ai tergiversé, puis ne l'ai plus revu.

Chapitre 2 : les retrouvailles

C'est au numéro 3 que Vae Victis a refait son apparition, dans un petit supermarché tout pourri (toujours à Cholet).  Présence très inhabituelle vu le thème. Une fois encore, je me suis gavé les yeux de toutes ces photos colorées, et l'ai pris. Pensez donc ! Marignan, les avions des Ailes de la Gloire. Le charme opérait. Je rappelle qu'à cette époque là je n'avais pas encore joué à un seul jeu de stratégie. J'ai alors découpé mon premier jeu Vae Victis et ai collé les pions qui avaient du coup une épaisseur d'un millimètre (Je compris par la suite qu'il fallait ajouter du carton entre les deux faces). Je l'ai même essayé. C'était pas fastoche, je n'y comprenais rien. Mais c'était joli ! Et surtout, ça parlait de Suisse. Par contre, François 1er n'avait pas de visage sur son pion et ça c'était nul. 

Chapitre 3 : l'emménagement

Puis le quatrième arrivait. Je lisais et relisais (dans le bain également, VV me suivait partout) l'article sur les quadrigames 3W et l'article des jeux en solo situé dans le journal de marche (quelques mois plus tard j'achèterai Ambush via les petites annonces de VV et j'y jouerai des jeures durant). Je faisais des petites croix sur tous les jeux intéressants, simples et pouvant se jouer en solo (30Years War Quad, Blue & Gray, Arsouf 1191 - qui serait mon premier jeu).  Le numéro 5 et Bélisaire parut et m'attirait également beaucoup.

Arrêtons là l'histoire de ma vie, on y passerai des heures et j'ai la traduction d'Hornet Leader à terminer. Mon classement donc :

* 1/ Rocroi 1643, mon préféré et/car l'un des plus joués. Simple et époque géniale. J'adore.

* 2/ Fontenoy 1745, mon premier jeu bien découpé (avec double carton pour avoir de gros pions) et auquel j'ai réellement joué (avec un vrai adversaire en plus).

* 3/ Opération Apocalypse : un jeu auquel j'ai également souvent joué, faute d'adversaire. Même si j'y trouvais des défauts. Et qu'avec du recul je me demande s'il avait un réel intérêt.

* 4/ Chronologiquement vient ensuite Formigny Poitiers et la série Au Fil de l'Epée. Que je place également en quatrième position car le système propose énormément de batailles et mérite donc une place de choix. (Par contre tes Jours de Gloire, tu peux te les carrer où je pense - j'aime pas Napoléon, sauf celui de Batisse)

* 5/ Puis seul Paris Vaut Bien une Messe sort du lot et marque la fin du belle époque (même si en regardant les anciennes couvertures je me dis que si j'avais eu suffisamment de temps/d'adversaire - ou moins passé de temps à acheter des jeux sur Ebay, la faute à Antoine et à son groupe de conspirateurs francs-maçons - j'aurais pu essayer Leuthen, Batailles pour la Nouvelle France, Le Matz et Verdun, Kolwezi, les Batailles de la Fronde et tant d'autres que j'oublie. J'y jouerai peut-être un jour. Mon fils a 16 mois et affiche une réelle propension à vouloir secouer du dé. Mais bon... il nous reste tellement de jeux à essayer..

D'autres jeux avaient des thèmes intéressants, mais le graphisme ou les règles me rebutaient. Dommage pour des jeux comme Plutôt Mort que Perse auquel j'aurais adoré jouer.

Pour les mentions spéciales :

* Mention spéciale aux numéros 3 et 4, pour le souvenir et au numéro 83 parce que j'y ai écrit un article (rêve de gosse).

* La plus belle année : 1997 - le n°13 (avec la présentation de Landships!, et accessoirement de Royal Tank Corps) suivi du formidable combo Kadesh, EPT, Les Croisades. Faute d'adversaire, je n'y ai jamais joué, mais comme étaient splendides les couvertures et les pions aguichants !